vendredi 20 novembre 2015

Trio d'huiles bios pour peaux matures

François Morel l'a dit, il ne faut renoncer à rien ! Alors je ne vais certainement pas renoncer à ce plaisir futile de vous parler d'une popotte maison pour ma maman.

Il s'agit d'une commande de ma Maman dont la peau du corps déjà sèche à la base se transforme en mode croco à l'approche de l'hiver. Elle utilisait jusqu'à présent l'huile à l'onagre de Weleda qu'elle appréciait mais dont le prix est assez élevé (15 euros les 100 ml).

Je lui propose donc cette recette maison bio encore plus ciblée pour les peaux matures, anti-âge, raffermissante et nourrissante mais aussi plus économique.

Pour changer, je me suis approvisionnée chez Aroma-Zone à Odéon. 

Les ingrédients
  • un flacon en aluminium de 250 ml (on peut aussi recycler un contenant de lait pour le corps) ;
  • une pompe pour les huiles et crèmes ;
  • de l'huile végétale d'onagre (100 ml) : excellent anti-ride et antioxydant, l'huile d'onagre préserve la peau d'un vieillissement précoce. Une application régulière de cette huile sur la peau ralentit le processus de vieillissement cutané dû à son action restructurante des fibres de collagène. L'acide gamma-linolénique joue un rôle important dans l'hydratation et la souplesse de la peau.*
  • de l'huile végétale d'argan (100 ml) : cette huile originaire du Maroc, riche en vitamine E et en insaponifiables, est réputée pour ses propriétés nourrissantes, régénérantes et restructurantes. Son pouvoir anti-oxydant compense en profondeur la dénutrition de la peau : elle neutralise les radicaux libres et lutte contre les effets du vieillissement cutané.*
  • de l'huile végétale de bourrache (100 ml) : sa concentration équilibrée en oméga-6 lui procure des propriétés régénérantes et réparatrices : idéal pour prolonger et entretenir la jeunesse de la peau. En maintenant la bonne constitution du film hydrolipidique, l'huile de bourrache, par la présence d'acide gamma-linolénique, est très assouplissante : elle redonne élasticité et tonicité à la peau.*

  • de la vitamine E : elle est antioxydante et donc protège les huiles et beurres du rancissement. Elle est anti-âge et bloque l'action des radicaux libres sur la peau ; elle réduit notamment les dommages cellulaires liés à l'exposition aux UV. Elle aide à maintenir l'élasticité et l'hydratation de la peau en renforçant le film hydrolipidique cutané. Elle améliore la microcirculation cutanée.*

  • de l'huile essentielle de Géranium Bourbon : tonique et astringente, l'huile essentielle de géranium est également antioxydanteo. Son usage est donc particulièrement indiqué pour les peaux matures, en prévention des taches de vieillesse et des rides. Son parfum, proche de la rose, est particulièrement agréable.* 

La recette
Après, c'est tout simple, j'ai versé 83 ml de chacune des trois huiles dans mon flacon. 
J'ai ensuite ajouté avec une pipette dosée la vitamine E pour conserver mes huiles (1,25 ml soit 0,5 %).
Comme l'odeur de l'huile d'argan et de bourrache est un peu "spéciale", j'ai complété mon mélange avec l'huile essentielle de Géranium (type bourbon) (3 ml soit 1,2 %) qui parfume agréablement ma préparation. Par ailleurs, cette huile essentielle apporte un plus par son action antioxydante.

Le résultat
Et voilà mon soin parfait pour les peaux matures ! Après test, il pénètre assez vite, laisse la peau douce, nourrie et protégée. Son odeur délicate qui rappelle la rose n'est pas entêtante. Il est idéal en application après la douche.


Son prix
10,75 euros les 100 ml (sans compter le prix du contenant).

Hé ! Continuez à être futile, à rigoler, à vivre quoi ! Bisous à tous !

* informations trouvées sur le site d'Aroma-Zone.
Rendez-vous sur Hellocoton !