vendredi 28 septembre 2012

Le vernis Sinful qui n'en était pas un mais qui y ressemblait bigrement

Samedi, dans la boutique du Coiffeur (vous saurez bientôt ce que j'allais faire là-bas...), je tombe en arrêt devant les présentoirs à vernis.

Oui, oui, des vernis, dans la boutique du coiffeur, ne cherchez pas la logique, il n'y en a pas !

Toujours est-il que je m'immobilise devant ce qui me semble être un présentoir de la marque Sinful Colors !

Je bondis de joie (en passant donc pour une folle aux yeux de tous les clients de la boutique) et m’empresse de regarder de plus près les précieux flacons...

Mais, las, il ne s'agit pas de Sinful Colors mais d'une marque inconnue, Exposed.
Et là, vous vous dites, "pauvre vieille, voilà qu'elle a besoin de lunettes !"
Ben non, je suis pas encore miro, les flacons sont parfaitement identiques, tout comme le prix : 5,90 euros !

Bon évidemment comme ce n'étaient pas des Sinful, le petit ange sur mon épaule m'ordonnait donc de passer mon chemin... 
Mais vous vous en doutez, comment résister face à une marque de vernis inconnue et à un prix pareil ?


Et me voilà donc partie avec un flacon de Mocha Choca, un superbe marron glacé irisé, automnal comme il faut.


L'application est facile, le pinceau étant fin et précis. Le résultat est décevant à une couche, quasi opaque à 2 couches (je me suis arrêtée là, manque de temps et Héritier demandeur de câlins...). 
A mon avis, l'opacité est totale à 3 couches.

Quant à la tenue, elle est moyenne : le vernis commence à s'écailler sur le bord libre au bout de 2 jours.

Non mais franchement, y a pas un mystère là ? La preuve que je suis pas encore atteinte de cécité !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 septembre 2012

Instants gourmands : du baba au rhum !


Inauguration d'une nouvelle rubrique aujourd'hui !
Et oui, je ne suis pas qu'une pouffe qui se tartine de crème et de make up, j'aime aussi faire la cuisine ! Alors j'ai décidé de vous dévoiler de temps en temps les plats dont je suis le plus fière.

Et je commence avec ce baba au rhum réalisé pour quelqu'un de très friand des desserts alcoolisés...


L'idéal est de le faire la veille pour le lendemain, il a ainsi le temps de bien se gorger du sirop au rhum...

Pour le baba :

  • 300 g de farine
  • 20 g de levure boulangère ou Alsa (en mettre plus dans ce cas)
  • 4 à 6 cuillerées à soupe de lait ou d’eau (comme pour une pâte brisée)
 
puis ajouter :
  •  5 œufs
  • 150 g de beurre ramolli
  • 10 g de sel
  • 30 g de sucre 

Remuer jusqu’à obtention d’une pâte homogène et molle.

Faire lever une heure à four très doux (30°) dans un récipient recouvert d’un papier sulfurisé.

 

Une fois levée, malaxer la pâte puis la disposer dans le moule à baba bien beurré et la remettre à lever une 2e fois 1 à 2 heures toujours à 30°.

Le réserver dans un endroit à température pour pas qu’elle s’effondre le temps de faire chauffer le four à 200°.

Faire cuire avec le papier sulfurisé dessus en début de cuisson pendant 20 à 30 minutes en fonction du four.

Laisser refroidir en ayant pris soin de le retourner pour le démouler plus facilement.


Une fois froid, mouiller la pâte avec :

  • ½ l d’eau + 300 g de sucre porté à ébullition jusqu’à obtention d’un sirop
  • Laisser tiédir et rajouter du rhum ± 15 cl (ou plus si vous êtes porté sur la boisson...)


Pour la déco (facultatif) :
  • des fruits confits
  • de la crème liquide entière montée en chantilly
Au moment de servir on peut proposer un petit pichet de sirop de rhum chaud pour les alcooliques ceux qui veulent arroser un peu plus leur part de baba... 




(Merci à Monsieur Lulu pour sa recette !)
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 26 septembre 2012

Ma poudre Caron, ma machine à remonter le temps...

Ma grand-mère est née en 1914. Ma mère étant la dernière de sa fratrie, ma grand-mère était déjà assez âgée lorsque je suis née. Collégienne, je passais des soirées avec elle à jouer à la bataille et à me régaler de ses bons petits plats : c'était ma petite mamie, toute ronde et gourmande.


Jusqu'au jour où je découvris, au décours d'un album photo ancien, la jeune femme qu'elle avait été.

Petite certes, mais belle. Des cheveux bruns épais, un corps en sablier aux formes appétissantes, elle posait, la main coquettement sur la hanche, telle une madone, dans son maillot de bain d'époque.

Et je me souviens de ma surprise maladroite d'enfant :
"C'est vrai ? C'est toi Mamie ?" et de son sourire amusé teinté de nostalgie.

Et de cette beauté alors disparue, restaient cette coquetterie, un désir de rester féminine coûte que coûte, ainsi que quelques fards dont elle se servait encore dans les placards de sa salle de bain. Placards que je m'amusais d'ailleurs à explorer pour y découvrir, ici, une petite boîte ronde de chez Bourjois, là, un mascara sous forme de cake dans lequel il fallait cracher pour ramollir la pâte, un bâton de Rouge Baiser et de la poudre libre bien sûr...

Le parfum de cette poudre...

Si je vous parle de ces souvenirs, c'est qu'ils m'ont tous sauté au visage lorsque j'ai soulevé le couvercle de la poudre classique de chez Caron, achetée il y a quelques mois.


Le pouvoir d'un parfum...
J'ai su en instant qu'il s'agissait là de la poudre que portait ma grand-mère. Un parfum de rose ancienne, velouté, ultra féminin.


Et tout en l'appliquant, je me remémorais la coquetterie de ma grand-mère, ses produits bien rangés en ordre dans son placard, son parfum chéri Quelques fleurs d'Houbigant sur une tablette, ses séances de mise en plis dans sa cuisine, sa petite toque et son écharpe en fourrure, ses chapeaux, son élégance quand elle sortait.


Et depuis que je porte cette merveilleuse poudre si fine et si douce, je me dis qu'il doit s'agir d'un clin d'oeil de ma grand-mère de là où elle est.

Et j'ai une pensée pour elle chaque matin...



Poudre classique - Caron

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 25 septembre 2012

Eyeliner Waterproof Kiko, du lourd à 3,90 euros !

Virée chez Kiko un samedi après-midi...
3,90 euros l'eyeliner waterproof.


Mouai, des vernis à 2,50 euros, des fards à 4,90 euros, je veux bien. Mais un eyeliner potable à 3,90 euros, faudrait pas se moquer du monde quand même. 
Il doit y avoir baleine sous gravillon ! 
Ça doit s'effriter cette affaire-là, la couleur doit être fadasse ou bien le pinceau doit être si peu précis qu'on ne peut même pas faire un trait à la Amy Winehouse, c'est sûr.

Bon allez je l'embarque, à ce prix-là de toute façon, qu'est-ce que je risque ?
Mais attention hein, je suis une cliente exigeante moi, je m'en colle depuis que j'ai 16 ans de l'eyeliner, on me la fait pas à moi !
(Oui, il m'arrive de m'énerver toute seule intérieurement, pas vous ?)

Le lendemain matin, test de la bête. 


Vérification du pinceau : ok, pas de poil qui dépasse bizarrement !
 Vérification de la facilité d'application : pas mal, pas pire qu'un autre eyeliner pinceau, on peut réaliser un trait fin ou plus épais facilement.
Vérification de la couleur : cool, c'est un noir bien noir.

Ok, Kiko, jusque-là tu t'en sors bien.
Mais attend, tu ne perds rien pour attendre, on va voir ce qui reste de toi à la fin d'une longue journée :

10 heures plus tard...
Bon d'accord Kiko, tu as relevé ce défi ! 
Mais attend de voir ma dernière épreuve...


Ah ah, oui je sais c'est un coup de maître ! Je suis démoniaque !
He he je le sens venir l’œil de panda !
Mais....mais...


Et voilà comment l'eyeliner Kiko m'a mis KO !


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 24 septembre 2012

Petits yeux, make up de soirée avec Sleek

J'ai les yeux minuscules et rapprochés : tout pour plaire !
Évidemment ce n'est pas une base idéale pour tenter des smokys, des make up charbonneux.
Pour un maquillage de soirée, j'essaie donc de trouver des solutions adaptées. Le but étant de mettre mes yeux en valeur sans les rendre encore plus petits.

Voici un essai que j'ai trouvé assez concluant. 
Après ma base Shadow Insurance, j'ai posé sur toute la paupière jusqu'aux sourcils le fard neutre Nougat (1) de la palette Au Naturel afin de pouvoir facilement estomper les fards à venir.

Avec le fard bleu foncé au fini mat Abyss (2) de la palette Bad Girl, j'ai réalisé au niveau du creux fin une banane fermée au coin externe en estompant bien. 
C'est la partie la plus longue de ce maquillage, il faut vraiment prendre son temps pour bien estomper le fard. On peut s'aider un peu en reprenant du fard neutre pour fondre plus facilement les contours du maquillage.

La banane fermée

Avec le bleu ardoise irisé (3) de la palette L'Original, j'ai réalisé un trait de liner au ras de cil supérieur et sur les deux tiers extérieurs du ras de cil inférieur.


Puis, j'ai mis du crayon bleu nuit dans la muqueuse sur les deux tiers extérieurs et deux couches de mascara.
Et voilà !

On voit bien la forme du maquillage là

J'ai pris du bleu car je trouve que cela met joliment en valeur les yeux marrons mais évidemment, ce maquillage est réalisable avec n'importe quelle couleur. 

 
J'ai fait mon teint après le maquillage des yeux, les fards des palettes Sleek étant très poudreux...

Alors, qu'est ce que vous en pensez ? Pas trop moches mais petits yeux de fouine ? ;-)
PS : désolée pour les sourcils, j'ai oublié de les brosser !

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 21 septembre 2012

Un petit vernis Kiko avant le week-end !

Très joli ce petit vernis Kiko ! Je l'avais acheté avec ma Maman début juillet et l'avais complètement oublié dans le fouillis de ma coiffeuse.


 C'est le Cherry red 363, un charmant rose rouge, un rouge cerise évidemment !

Vraiment très facile à porter, il fait son effet avec n'importe quelle tenue et va à toutes les carnations.
Opaque à deux couches, il tient sans broncher 3 jours avec top coat.

Et bien sûr le prix imbattable des vernis Kiko pour cette qualité : 2,50 euros...
Avouez qu'on fait difficilement mieux.

Hé, je suis pas un support à vernis moi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 20 septembre 2012

J'ai testé pour toi la micro-dermabrasion en institut

Suite à un soin du visage réalisé à l'institut Simone Mahler (j'en ai parlé ici), il me restait encore plein de sous du bon cadeau offert par mes gentils collègues.


Et comme j'avais envie de tester un truc costaud et pointu, je me suis dit que c'était l'occasion de faire quatre séances de micro-dermabrasion.

Alors, c'est quoi la micro-dermabrasion ?  
Déjà, dit comme ça, ça fiche un peu la trouille, non ? On s'imagine déjà la peau passée au papier de verre, à vif et écarlate... 


Ben en fait pas du tout. 
La micro-dermabrasion en institut n'a rien à voir avec la dermabrasion réalisée par un dermatologue. C'est un acte beaucoup plus doux, quoique plus fort qu'un gommage effectué chez soi.
Il y a 2 techniques de micro-dermabrasion en institut :
  • la première consiste à promener une canule sur la zone a traiter qui projettera des micro-cristaux abrasifs ;
  • la seconde consiste en l'application d'une crème aux acides.

Les deux techniques sont indolores et on ressort de l'institut sans avoir des lambeaux sanguinolents sur le visage. Selon la sensibilité de la peau on peut avoir quelques petites rougeurs mais rien d'alarmant.

Chez Simone Mahler, c'est la seconde technique qui est utilisée.
Après un démaquillage en règle, l'esthéticienne applique donc une crème de peeling à l'acide glycolique. Celle-ci est titrée à 5 % ce qui est très léger. L'esthéticienne masse la peau quelques instants comme lors d'un gommage.
On ressent quelques petits picotements au niveau des imperfections mais rien d'insupportable.
Après avoir pulvérisé un spray d'eau thermale afin de ramollir la crème de peeling, elle ôte celle-ci à l'aide d'une spatule vibrante.
La première couche de peau est comme "raclée". Honnêtement, ce n'est pas agréable (mais pas insupportable).


Après avoir enlevé tout le peeling, la zone est nettoyée et reçoit un sérum réhydratant appliqué également à l'aide de la spatule vibrante (ce qui ferait mieux pénétrer les actifs selon l'esthéticienne).

Lorsque la peau a bien absorbé le sérum, l'esthéticienne applique un masque frais qui se plastifie sur le visage en une dizaine de minutes. L'aspect "occlusif" de ce masque permet à la peau de se réhydrater intensément.


Après avoir enlevé le masque (et là vous avez une jolie empreinte de votre visage !), l'esthéticienne applique à nouveau un sérum suivi d'une crème réhydratante.

Au  terme du premier soin, j'ai pu constaté que ma peau était ultra douce, vraiment comme celle d'un bébé. Par ailleurs, j'ai réellement gagné en éclat : j'étais vraiment radieuse en sortant de l'institut.
Ce résultat perdure 2/3 jours après le soin.

En revanche, je n'ai pas constaté d'effet sur mes ridules ou mes pores dilatés.
L'esthéticienne m'a rassuré en me disant que ces effets n'apparaissaient pas dès la première séance, qu'il fallait continuer à raison de 4 séances espacées d'une semaine chacune...

Je vous laisse donc découvrir le résultat au fil de mes 4 séances (attention, photo de peau en très gros plan pas très glamour...) :

Le front
Avant la première séance : des ridules de dessèchement...
Après la première séance
Après la deuxième séance
Après la troisième séance
Après la dernière séance


La joue
Avant la première séance : des pores dilatés...
Après la première séance
Après la troisième séance
Après la dernière séance

Le menton
Avant la première séance : des pores dilatés et des points noirs..
Après la première séance
Après la deuxième séance
Après la troisième séance
Après la dernière séance

Et oui... Vous avez bien vu...
Il n'y a quasiment aucun résultat ! 

Mes pores sur les joues ont peut-être très légèrement diminués, mes ridules de dessèchement sur le front aussi mais tout cela est bien minimes...
Bon j'avoue, mon teint est un peu moins terne quand même globalement, mais j'avoue être assez déçue.
Le résultat est franchement faible quand on voit le prix de 4 séances de micro-dermabrasion dans cet institut (84 euros la séance). Heureusement que c'était un cadeau !

Alors, est-ce ce protocole qui n'est pas assez fort pour ma peau ?
Faut-il faire plus de séances ? Mystère...
Bon j'aurais testé, mais si je dois le refaire, j'irai plutôt chez un dermatologue pour obtenir des résultats plus visibles.

Et vous, vous avez déjà testé la micro-dermabrasion ? Vous en avez pensé quoi ?
Rendez-vous sur Hellocoton !