mercredi 22 août 2012

Cire bio ou récit d'un carnage poilesque

Je suis une adepte des bandes de cire froides. Depuis longtemps je n'utilise plus que ça pour faire la guerre à mes poils de jambes. 
Je me sens donc plutôt à l'aise avec ce mode opératoire : on chauffe la bande entre ses mimines, on colle et on retire dans le sens inverse de la pousse des indésirables. 
Rien de bien compliqué quoi !

Au retour des vacances, il était donc nécessaire de refaire un petit nettoyage de rentrée de ce côté-là. Donc au détours d'un rayon de mon supermarché, je tombe sur les bandes Laurence Dumont BIO.


"Ouah ils font de la cire bio maintenant !" que je me dis dans mon moi intérieur (oui je ne parle pas encore toute seule à voix haute en faisant mes courses).
Allez hop dans mon panier !
Arrivée à la maison, je regarde la compo : 


Cool, de la cire d'abeille, de l'huile d'Argan... Pas mal dis donc !


Je me mets en culotte et c'est parti ! Je me vois déjà, la peau douce parfaitement glabre et tout ça naturellement...

Après avoir bien chauffé ma bande, j'applique celle-ci en bas sur le côté de ma jambe droite.
J'arrache d'un coup sec et là...

Et là, toute la cire de la bande reste bien collée à ma jambe. 
La bande, quant à elle, pend lamentablement entre mes mains et ne comporte presque plus de cire et surtout aucun poil bien sûr (ils sont bien tous restés collés sur ma jambe, sous la cire à présent et ils ricanent de plaisir d'être sauvés pour l'instant, les perfides !)


Bon je ne m'affole pas, j'essaie de recoller tant bien que mal la bande sur le tas de cire en appuyant bien. Je ré-arrache le tout...
Et nonnnn, toujours pareil ! La cire me nargue, toujours collée bien peinarde sur ma jambe.

Ok donc là je souffle par le nez, je replis ma bande et j'essaie de tapoter cette p..... de cire de m..... pour l'enlever de ma jambe.
Que nenni ! Tout ça reste bien englué...
Dans mon énervement, je m'en colle partout sur les mains et sous les ongles en essayant de gratter tout ça. J'ai la sensation d'être un oiseau mazouté.

Ah je me fiche bien de mes poils à ce moment-là, je veux juste me débarrasser de ce tas de cire insupportable !

Alors je fonce dans la cuisine et je me verse une bonne rasade d'huile d'olive sur la jambe et je gratte, je gratte, je gratte. J'ai l'impression d'essayer d'enlever du chewing-gum et ça me tire les poils douloureusement et j'en finis par avoir la peau toute irritée.

Sans mentir, j'ai bien mis 30 minutes à me débarrasser de cette horreur. Et encore, le lendemain matin au réveil, j'avais la jambe collée au draps.

Laurence Dumont et sa cire pourrie sont parties directement à la poubelle.
Et moi, ben j'ai mis un pantalon.


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Elle m'a fait le même truc ,je me sens moins seule . je deteste cette marque de cire froide !
    super ce billet j'ai bien rie (sans être méchante)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi aussi !! Ouf je me sens moins seule moi aussi !

      Supprimer
  2. Ce genre de cire c'est vraiment de la daube !! J'ai essayé une fois et j'ai eu le même problème que toi ^^' On se sent bien bête quand on se retrouve avec tout ce paquet de cire collé a la jambe et impossible à enlever xD Depuis, je ne jure que par la cire orientale chaude ! Au moins, ça part facilement à l'eau ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudra que je teste la cire orientale...

      Supprimer
  3. ah ah, j'ai déjà eu le tour mais avec une autre cire, sauf que moi je voulais m'épiler le maillot...très très gros moment de solitude heureusement en séchant j'ai pu la retirer "facilement", mais les poils eux, étaient toujours là
    Bref, bravo pour ton courage et la photo souvenir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le maillot ? Argh j'imagine la situation...

      Supprimer